Ruches de biodiversité

Accueil » Blog » Ruche placard

Ruche placard

By on 23 juin 2015

SONY DSC

SONY DSC

Ruches placards

La ruche placard est une ruche emmurée ! C’est-à-dire installée dans ou derrière un mur, dans une pièce, un grenier, un fenil, etc. Leurs raisons d’être ont pu être diverses. L’absence de terrain, ou un espace trop petit et inadapté (jardin) ont pu justifier l’introduction de la ruche au sein même de la maison. Mais ce n’est pas le seul motif, la facilité de surveillance ne doit pas être négligée. Contrairement à ce que l’on croit, les vols de ruches ne datent pas d’aujourd’hui ; ils ont pu justifier ces pratiques.

Olivier de Serres écrit dans son Théâtre d’agriculture et mesnage des champs (vers 1600) : « Pour assurer les abeilles de la main des larrons, l’invention de les emmurer est trouvée. La muraille est percée en dehors de petits trous… et en dedans vers le logis, est faite une armoire fermant avec son huis, pour vendanger et nettoyer les ruches en saison ».

Près de deux siècles plus tard (1797), alors qu’un représentant du directoire des Côtes-du-Nord (Côtes-d’Amor) se plaint des vols de ruche dans sa région, son ministre de tutelle lui répond : «  il est un moyen plus simple de soustraire les ruches à l’avidité du voleur c’est de les placer dans l’intérieur de sa cour ou de son jardin clos de muraille, c’est d’établir son rucher dans l’intérieur même de son habitation ».[1]

Leurs parois peuvent être soit constituée par l’épaisseur du mur, la ruche sera alors simplement fermée à l’arrière par une porte (ou volet) qui permet de visiter la ruche, soit carrément une structure de planches assemblées, là aussi avec une porte d’accès.

Traitée en ruches de biodiversité, ces installations seront aujourd’hui avantageusement munies d’une vitre protégée par un volet qui sera fermé aussi souvent que possible.

Particulièrement isolée, la ruche placard de biodiversité profite de la chaleur du foyer et consomme donc peu de réserve de miel en hiver.

 

© bruno-delaunay

[1] In Les ruches placards, p. 81 et suivantes de Ruches et abeilles, voir § Bibliographie.

Comments

Be the first to comment.

Leave a Reply


You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*