Ruches de biodiversité

Accueil » Blog » Premiers retours d’expériences : ruche en massette

Premiers retours d’expériences : ruche en massette

By on 5 juin 2015

Premiers retours d’expériences sur la ruche en paille de massette…

Sur la ruche en paille, l’entrée est un point faible. Le poids des rayons fait s’écraser les boudins sur eux-mêmes et reduit les trous d’entrée.

Du coup, il faut faire l’entrée beaucoup plus haute, deux épaisseurs de boudin ou placer un renfort qui l’empêchera de se refermer.

Deux boudins, cela me paraît trop large car ça laisserait le passage aux souris.

Faire un petit cadre rigide en bois ou en fer qui garderait en permanence la bonne ouverture me paraît être une solution convenable.

Il faudrait trouver un système concluant et le placer au moment de la fabrication pour les futures ruches.

Cela confirme aussi qu’il faut serrer très fort la clisse de ronce pour que le boudin de paille soit comprimé au maximum.

Une autre solution pourrait être, comme pour les ruches en bois tressé, de mettre la ruche sur des cales de 15 mm de haut, puis de boucher le pourtour avec du mortier de bouse de vache (avec cendre et argile), en ménageant un trou d’envol de 15 cm à 20 cm de large, à l’avant de la ruche. Difficulté de cette formule: la ruche sera plus ou moins encollée à son support, on ne pourra pas la soulever pour voir ce qui s’y passe.

Comments

Be the first to comment.

Leave a Reply


You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*