Ruches de biodiversité

Accueil » Blog » Au trou de vol de STORCH

Au trou de vol de STORCH

By on 19 novembre 2015

Au trou de vol de STORCH

Heinrich Storch avait compris avant tout le monde qu’ouvrir trop souvent les ruches conduirait à des catastrophes sanitaires pour les abeilles et la ruche. Aussi, pour pallier à ces effets néfastes, il préconise l’observation extérieur de la ruche qui est largement suffisante pour surveiller ses protégées. Il déduit de ses observations les éventuelles interventions qui pourraient aider les abeilles à surmonter les difficultés.

Son petit ouvrage s’articule autour de 7 chapitres :
– Pendant les mois d’hiver
– Le jour de vol de propreté
– Au printemps
– A l’époque de la grande floraison
– A la rencontre de l’hiver
– Les couvre-fonds d’hiver
– Les observations du cadre témoin

En introduction de son ouvrage H. Storch écrit :

« Toute l’année, c’est par cette petite ouverture que bat la vie d’une colonie. C’est par là qu’elle respire et qu’elle rejette tout ce qu’elle ne supporte pas dans son domaine. C’est par là qu’elle transmet son message riche pour celui qui le comprend, car c’est là l’endroit où, par son attitude, elle nous fait connaître son état de santé, ses souffrances, si elle a besoin ou non de l’aide de l’apiculteur.

Celui qui parvient à se rendre compte de la vigueur ou de la maladie de ses abeilles, en observant leur attitude au trou de vol, n’a pas besoin d’ouvrir ses ruches ni de fureter continuellement dans leur sanctuaire: le nid à couvain. Cela ne donne jamais rien de bon. »

Posted in: Bibliographie

Comments

Be the first to comment.

Leave a Reply


You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*