Ruches de biodiversité

Accueil » Blog » Apicool

Apicool

By on 5 août 2015

Apicool

…Une jeune et dynamique association qui œuvre intelligemment à la sauvegarde de la biodiversité.

Depuis sa création, elle accompagne bénévolement des jardiniers d’abeilles tous les ans. Les personnes intéressées participent à 3 cours en hiver (les fleurs, la diversité des abeilles, quelle ruche choisir), puis leur dépose la ruche et enfin l’essaim quand c’est possible. Ces nouveaux amis des abeilles font alors parti de « la tribu apicool » et ainsi continue à progresser ensemble.

Photos fournis par Apicool, en ouverture de cet article : l’essaim de Roland

 

Voir aussi pour en savoir plus nos liens (rubrique « contact ») et la bibliographie.

La contribution d’Apicool, par Karine Devot

Bonjour

Merci pour cette initiative qui est un hommage fort au travail réalisé par Gilbert tout au long de sa vie.

Je me permet cette remarque.

Il ne suffit pas d’installer une ruche, quelle que soit sa forme, pour que les choses évoluent. Cela peut être une porte d’entrée, mais il faut accompagner les gens dans leur démarche pour les inciter à de nouvelles pratiques dans leur rapport à la nature végétale. Pour ce qui me concerne, tout le défi est là et la ruche n’est qu’un produit d’appel vers la création d’un lien affectif plus fort, d’une meilleure connaissance.

Depuis 6 ans que je suis dans cette démarche, j’en suis d’autant convaincue.

Il y a des endroits ou les ruches n’ont aucune chance, même si on ne leur prend pas leur miel.

Je vous donne un exemple. Je pense à Marie chez qui j’ai installé une ruche il y a 4 ans. Paysage : plateau de monoculture. Deux années de suite l’essaim meurt. Je lui en mets un l’année dernière issu d’une cheminée. Elle le nourrit tout l’été. Nous sommes heureuses de le voir vivant au printemps.

…Et il n’y a plus personne cet été. Je suis convaincue que l’endroit est trop pauvre en ressources végétales. Cette famille est sensibilisée (font du fromage de brebis bio), maintenant informée, Ils ont planté et planteront encore des haies champêtres, mais l’installation d’une ruche est vouée à l’échec avec la déception qui va avec. L’installation ou l’accueil d’abeilles solitaires est une piste qui leur donnera un meilleur sentiment de réussite et impactant aussi dans le bon sens. 

N’oublions pas que l’installation de plusieurs ruches au même endroit peut être un souci réel pour des abeilles solitaires locales suivant le contexte environnemental et dans ce cas on s’éloigne du concept de biodiversité qui comprend la diversité des espèces et non pas une seule. C’est un point qui mérite notre vigilance.

Karine

Karine Devot <karine@maindanslapatte.eu>

yutz

 

 

 

Comments

Be the first to comment.

Leave a Reply


You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*